La rentrée scolaire 2020/21 en maternelle
La vie de maman

Réussir sa rentrée scolaire 2020/2021

Quand on est parent, la rentrée scolaire est semblable au premier jour du nouvel an. Il y a un avant et un après. Cela nécessite une organisation complexe. Mais si l’enfant rentre à l’école pour la première fois de sa vie alors c’est un événement qui peut se révéler angoissant. Comment gérer au mieux ce moment important ? Voici quelques conseils pour l’aborder plus sereinement.

Avant le Jour J

La première rentrée scolaire d’un enfant se prépare autant physiquement que psychologiquement.

La propreté

C’est la préoccupation majeure de la plupart des parents : l’enfant sera-t-il propre pour la rentrée ? Depuis 2019, ce n’est plus une obligation qui conditionne son inscription à l’école. Mais l’impact psychologique tant sur les enfants que sur les parents peut être énorme. La peur du regard des autres adultes, les désagréments pour l’enfant, sont autant de sources d’angoisse. En général, un enfant apprend à se passer de couches entre 18 et 24 mois. Parfois plus tard. Tout dépend de son développement physiologique. Il ne faut donc pas s’en inquiéter. Puis il y a un aspect psychologique important : un enfant est propre au moment où il a envie de l’être. Beaucoup d’enfants acquièrent la propreté peu avant leur entrée en maternelle. Si ce n’est pas le cas, ou s’il y a une régression temporaire liée au stress de la rentrée, cela rentre dans l’ordre rapidement.

Un changement de rythme

La rentrée est aussi l’occasion d’amorcer un changement de rythme, surtout si l’enfant n’a jamais été en crèche auparavant. C’est le moment idéal pour lui inculquer l’importance de petit-déjeuner, se coucher tôt, etc. Cela se prépare à l’avance, afin qu’au jour de la rentrée, l’enfant ait déjà acquis des habitudes.

Rassurer votre enfant

La première rentrée scolaire peut être très angoissante pour un enfant. Il découvre un monde nouveau, des règles et un fonctionnement plus strict qu’à la maison, ou chez une nounou. De plus, il y restera sans la présence réconfortante de ses parents. Il convient donc de le préparer à aller à l’école en lui en parlant régulièrement mais pas constamment, voire en visitant l’établissement si cela est possible. Vous pouvez lui expliquer que c’est un lieu où il va jouer et se faire des copains, mais aussi un lieu où il va apprendre beaucoup de choses. Bref c’est un grand maintenant et l’école va lui permettre de grandir encore plus. N’oubliez pas cependant de lui dire clairement que vous ne restez pas avec lui. Lui donner des repères temporels est tout aussi important, en cochant des cases sur un calendrier par exemple ou en comptant les dodos.

Que faire le Jour J ?

Les astuces

La veille de la rentrée, l’enfant doit savoir qu’il va dès le réveil entrer dans un nouveau monde. Pour diminuer le stress, il est préférable de prendre l’habitude de préparer ses affaires la veille au soir : vêtements, sac à dos, goûter, etc.
Ensuite, c’est l’arrivée à l’école. L’enseignant accueille l’enfant et ses parents, le guide et le rassure. Même si cela est un déchirement pour le parent, il ne doit pas s’éterniser dans la pièce. Une fois l’enfant assis et en activité, il s’éclipse en ayant pris soin de lui signifier son départ. Tout parent peut être alors angoissé, même s’il a déjà vécu cela plusieurs fois avec les aînés. La rentrée scolaire est un jour symbolique, vécu comme un passage dans l’évolution d’un enfant.
Puis le soir, les retrouvailles ont lieu, moment de joie intense. L’enfant peut s’exprimer sur ce qu’il a vécu dans la journée et découvrir le bonheur de partager ses expériences. Mais n’oubliez pas de lui rappeler qu’il retournera à l’école le lendemain !

Le stress parental

Le plus grand ennemi d’une rentrée sereine est l’angoisse que les parents ressentent et qu’ils transmettent à leur enfant. C’est le parent qui rassure l’enfant par son attitude sécurisante mais aussi confiante. L’école est un lieu sûr auquel vous pouvez confier votre progéniture sans problème. Mais ne pensez pas que cette angoisse est anormale. Elle est légitime. Il vous appartient de la gérer pour sécuriser votre enfant. Dans tous les cas, l’enseignant peut être un soutien non négligeable. N’hésitez pas à le solliciter.

Cette journée, chargée d’émotions, marque le début d’une longue scolarité faite de multitudes de rentrées. Mais rassurer et accompagner son enfant sera toujours important pour qu’il grandisse dans les meilleurs conditions.