grossesse et dépression
La vie de maman

La dépression pendant la grossesse

La grossesse est censée être l’un des moments les plus heureux de la vie d’une femme, mais pour beaucoup d’entre elles, c’est une période de dépression, de peur, de stress et même de dépression. Il convient de rappeler que la dépression est un trouble de l’humeur qui affecte une femme sur quatre à un moment de sa vie. Il n’est donc pas surprenant que cette maladie puisse également toucher les femmes enceintes.

Mais trop souvent, la dépression n’est pas diagnostiquée correctement pendant la grossesse, car les gens pensent qu’il ne s’agit que d’un autre type de déséquilibre hormonal. Cette hypothèse peut être dangereuse pour la mère et pour l’enfant qui va naître. La dépression pendant la grossesse est une maladie qui peut être traitée et gérée. Cependant, il est d’abord important de chercher de l’aide et du soutien.

Qu’est-ce que la dépression durant la grossesse ? 

La dépression pendant la grossesse ou dépression antepartum, et un trouble de l’humeur au même titre que la dépression clinique. Les troubles de l’humeur sont des maladies biologiques qui impliquent des modifications d’ordre chimique au niveau du cerveau. Pendant la grossesse, les changements hormonaux peuvent affecter les substances chimiques présentes dans votre cerveau, qui sont directement liées à la dépression et à l’anxiété. Celle-ci peut être exacerbée par des situations de vie difficiles pouvant entraîner une dépression pendant la grossesse. 

Quels sont les signes de dépression pendant la grossesse ?

Les femmes dépressives présentent habituellement certains des symptômes suivants pendant deux semaines ou plus :

  • Tristesse persistante
  • Difficulté de concentration
  • Dormir peu ou trop
  • Perte d’intérêt pour les activités que l’on aime habituellement
  • Pensées récurrentes de mort, de suicide ou de désespoir
  • Anxiété
  • Sentiments de culpabilité ou d’inutilité
  • Changement d’habitudes alimentaires

Quelles sont les causes ?

De manière générale, voici les causes de la dépression pendant la grossesse : 

  • Problèmes relationnels
  • Fausse couche antérieure
  • Effets secondaires d’un traitement contre l’infertilité
  • Complications pendant la grossesse
  • État de stress liés à la vie quotidienne
  • Antécédents d’abus ou de traumatisme

Par ailleurs, il y a une prévalence accrue de la dépression pendant la grossesse ; et ceci, pour de nombreuses raisons. La plupart des femmes se félicitent de la grossesse, mais il s’agit d’un événement physiologique et psychologique majeur. Les femmes qui doivent faire face à d’autres facteurs de stress de la vie peuvent trouver dans la grossesse un facteur de stress supplémentaire. La grossesse comporte en effet des exigences spécifiques avec lesquelles les femmes peuvent avoir des difficultés.

Enfin, la dépression peut simplement être causée par les gènes. En effet, la dépression est plus fréquente chez les personnes dont un ou plusieurs membres de la famille sont atteints de dépression, ou ont un antécédent de dépression. Le changement biologique pendant la grossesse a également un effet direct sur l’humeur. La concentration d’hormones augmente pendant la grossesse et modifie les parties du cerveau impliquées dans la régulation de l’humeur. 

Avez-vous une forte prévalence à la dépression ?

Certaines choses vous rendent plus susceptibles de souffrir de dépression. Ce sont les facteurs de risque. Avoir un facteur de risque ne signifie pas obligatoirement que vous allez souffrir de dépression. Mais cela peut augmenter vos chances. Parmi ces facteurs de risque de forte prévalence à la dépression, il y a les antécédents de dépression majeure ou de problème de santé mentale. Même si vous avez été soigné pour la dépression antérieure et que vous vous sentez mieux aujourd’hui, être enceinte peut aggraver la dépression ou la faire ressurgir. 

La dépression pendant la grossesse peut-elle nuire à la santé du bébé ?

Une dépression non traitée peut présenter des risques dangereux pour la mère et le bébé. En effet, si une dépression qui a lieu pendant la grossesse n’est pas diagnostiquée et traitée, cela peut mener à la consommation d’alcool, au tabagisme et à un comportement suicidaire, ce qui peut alors entraîner une fausse couche ou un accouchement prématuré, un faible poids du bébé à la naissance, ainsi que d’autres problèmes de croissance. Une femme déprimée n’a ni la force, ni le désir de s’occuper convenablement d’elle-même ou du bébé qui est dans son ventre.

Enfin, les bébés nés de mères dépressives peuvent être moins actifs, moins attentifs et plus agités que les bébés nés de mère qui ne le sont pas. C’est pourquoi il est important que la mère et le bébé doivent bénéficier de toute l’aide et le soutien nécessaire.

Comment traiter la dépression pendant la grossesse ?

Si vous sentez que vous êtes peut-être aux prises avec une dépression, l’étape la plus importante consiste à demander de l’aide. Discutez de vos symptômes et de vos difficultés avec votre médecin traitant. Il veut ce qu’il y a de mieux pour vous et votre bébé et discutera ouvertement des options de traitement possibles. 

De manière générale, voici les options de traitement de la dépression chez une femme enceinte : 

  • Groupe de soutien
  • Psychothérapie privée
  • Traitement médicamenteux
  • Luminothérapie

Existe-t-il des médicaments sans danger pour traiter la dépression pendant la grossesse ?

Une femme souffrant de dépression, allant de légère à modérée, peut être en mesure de gérer ses symptômes avec des groupes de soutien ou en consultant un psychothérapeute. Mais si une femme enceinte est aux prises avec une dépression sévère, une combinaison de psychothérapie et de médicaments et généralement recommandée.

Il y a beaucoup de débats concernant les effets à long terme des antidépresseurs pris pendant la grossesse. Certaines recherches montrent que des médicaments utilisés pour traiter la dépression peuvent être liés à des problèmes chez le nouveau-né, tels que des malformations physiques, des problèmes cardiaques, une hypertension pulmonaire, ou encore un faible poids à la naissance.

Les femmes enceintes doivent savoir que tous les médicaments traverseront le placenta et atteindront leur bébé. Il n’y a pas assez d’informations sur les médicaments totalement sûrs et sur ceux qui présentent des risques. Mais lors du traitement d’une dépression majeure, il convient d’examiner de près avec son médecin traitant les risques et les avantages. Trouver le médicament qui offrira le plus d’aide, avec le moins de risque pour le bébé, doit être la priorité.

La dépression pendant la grossesse
5 (100%) 2 vote[s]