biberon ou allaitement maternel ?
La vie de maman

Comment choisir entre l’allaitement au sein et au biberon ?

Avant l’arrivée de votre bébé, vous devez vous demander si vous allez l’allaiter ou utiliser du lait maternisé. Les pédiatres préconisent l’allaitement maternel comme la forme optimale d’alimentation du nourrisson. Même si l’alimentation au lait maternisé n’est pas identique à l’allaitement, les préparations fournissent une nutrition appropriée. Les deux approches sont sûres et saines pour votre bébé et chacune possède ses propres avantages.

Dois-je allaiter ou donner le biberon ?

Les avantages les plus pratiques de l’allaitement maternel sont la commodité et le coût, mais il existe également de réels bienfaits médicaux, nous citons :

  • Le lait maternel fournit à votre bébé des anticorps naturels qui l’aident à résister à certains types d’infections (notamment les infections des oreilles, des voies respiratoires et des intestins) ;
  • Les bébés allaités sont également moins susceptibles de souffrir d’allergies qui se manifestent parfois chez les bébés nourris avec des préparations à base de lait de vache ;
  • Les bébés nourris au sein sont aussi moins susceptibles de développer de l’asthme et du diabète ou de faire de l’embonpoint, que ceux qui sont nourris au biberon.

Les mères qui allaitent leur bébé en retirent de nombreuses satisfactions émotionnelles. En effet, une fois que la production de lait est établie et que le bébé est bien nourri, la mère et l’enfant éprouvent un énorme sentiment de proximité et de confort, un lien qui se poursuit tout au long de la petite enfance. La première ou les deux premières semaines peuvent être difficiles pour certains, mais la plupart des pédiatres peuvent vous donner des conseils ou vous diriger vers un consultant en lactation certifié pour vous aider si nécessaire.

Si vous ne pouvez pas allaiter pour une raison médicale ou si vous choisissez de ne pas le faire, vous pouvez tout de même atteindre des sentiments de proximité similaires pendant les biberons. Bercer, câliner, caresser et regarder votre bébé dans les yeux amélioreront l’expérience pour vous deux, quelle que soit la source de lait.

Avant de prendre une décision sur cette question, assurez-vous de bien comprendre les avantages et les inconvénients de l’allaitement maternel et de l’alimentation au biberon et de connaître toutes les options qui s’offrent à vous. Si vous décidez d’allaiter, il existe des cours dans de nombreuses communautés pour vous aider à planifier l’allaitement et à obtenir des réponses à vos questions à ce sujet. Demandez à votre médecin de vous orienter.

Quand introduire le biberon ?

Les parents se demandent souvent « quel est le meilleur moment pour introduire un biberon » ? Sachez alors qu’il n’y a pas de moment idéal, mais les consultants en lactation recommandent généralement d’attendre que la production de lait maternel soit établie et que l’allaitement se passe bien. Proposer un biberon entre 2 et 4 semaines est un bon délai. Parfois, si l’on attend trop longtemps (après 6 semaines), le bébé risque de refuser catégoriquement le biberon.

Refus du biberon

Il arrive de temps en temps qu’un bébé allaité au sein commence à refuser une tétine artificielle pour se nourrir. Encourager votre bébé allaité à accepter un biberon est un processus qui peut nécessiter de la pratique et de la patience pendant plusieurs semaines.

Qui doit offrir le biberon ?

Certains bébés refuseront le biberon s’ils savent que la maman est disponible. Demandez au père ou à une autre personne s’occupant de l’enfant de lui offrir le biberon. La mère devra peut-être sortir de la pièce ou quitter la maison durant le biberon. Comme le bébé associe sa mère à l’alimentation, il se peut qu’elle soit la seule à pouvoir lui offrir le biberon. Si elle réussit à donner le biberon, essayez de changer de place au milieu de la tétée pour que le père et la mère puissent donner le biberon ensemble.