carence en fer de bébé
La vie de maman

Carence en fer de bébé : ce que vous devez savoir

Si vous êtes une jeune maman je suis certaine que vous avez entendu parler de cette rumeur selon laquelle un bébé pourrait souffrir d’une carence en fer après l’âge de six mois si son alimentation ne contient pas assez de viande. Pourtant, un bébé en bonne santé dispose de suffisamment de réserves de fer pour au moins la première année de sa vie. De plus, il est approvisionné en fer par l’alimentation lactée et par les aliments solides. À condition qu’on lui propose suffisamment d’aliments riches en fer. Mais que savons-nous de la carence en fer chez les bébés en cours de sevrage ?

Un mythe de la carence qui existe « depuis toujours »

Le fer est un oligo-élément indispensable à la vie. Le corps humain en a besoin, entre autres, pour former les globules rouges qui transportent l’oxygène des poumons à travers le corps. Une carence peut entrainer des symptômes comme une peau pâle, de la fatigue et une sensibilité aux infections.

Quelles réserves de fer chez les nourrissons ?

La nature a bien armé le nourrisson humain contre ces dangers. Au cours des dernières semaines avant l’accouchement, le bébé à naître reconstitue ses réserves de fer. C’est la raison pour laquelle les femmes enceintes souffrent alors souvent d’une carence en fer. Cela signifie également que les bébés nés beaucoup trop tôt risquent effectivement de souffrir d’une carence en fer. Les médecins et les sages-femmes informent toujours les parents concernés à ce sujet. Tous les enfants nés à terme (ou presque) et en bonne santé disposent d’une réserve de fer suffisante pour pouvoir en vivre pendant au moins un an.

Une bonne alimentation pour votre bébé pour limiter une possible carence en fer

Lorsque l’on pense carène en fer et solution pour l’éviter, la viande rouge est généralement la première chose qui vient à l’esprit. Ensuite, on s’inquiète souvent du fait qu’un enfant en sevrage tabagique ne peut pas mâcher et avaler de la viande. C’est certainement vrai, mais la majeure partie du fer n’est de toute façon pas contenue dans les fibres, mais dans le jus de viande. Celui-ci se dissout très bien lorsqu’on le mâche, le suce et le suçote, et le bébé peut également l’avaler.

Fer et vitamine : pour une bonne alimentation

Enfin, sachez qu’il est utile de combiner les aliments riches en fer avec la vitamine C, par exemple celle des agrumes, des pommes ou des poivrons rouges. Les produits à base de céréales complètes sont également doublement intéressants à cet égard : la majeure partie du fer se trouve dans l’enveloppe du grain, qui n’est conservée que dans les produits à base de céréales complètes. Vous pouvez consulter d’autres conseils sur le site bebe.news

Vous le savez maintenant, la carence en fer du nourrisson est beaucoup moins répandu que l’on ne le croit. Cela ne signifie pas qu’il ne fait pas être vigilant au quotidien à la santé de son bébé et à son alimentation.